Visiteurs: 21607
Aujourd'hui: 6
Image aléatoire
Galerie
Flash Info

Économie d’énergie réalisable :

chauffage : 1 °C en moins
=
7 % d’énergie consommée en moins
 

Le 21 avril 2015, nous avons vu de nouveaux martiens qui désherbent notre commune....







Le : 11/05/15
Le mercredi 1er avril, lors de notre conseil d’administration ouvert à toutes les Coubronnaises et tous les Coubronnais une trentaine de résidents de la rue de Courtry et des rues voisines a évoqué le projet de construction de 50 logements sociaux.

Les responsables de Coubron Environnement ont tenu tout d’abord à rappeler qu’ils n’étaient pas opposés à la construction de logements sociaux mais que ceux ci devaient être implantés harmonieusement sur l’ensemble de la commune. Nous avons noté que, si ce projet devait se réaliser, la concentration de logements sociaux sur ce secteur serait importante.

Face à ces riverains, nous nous sommes engagés à rencontrer Monsieur le Maire de Coubron, le promoteur de projet et à organiser une réunion pour les informer du résultat de ces différentes rencontres.

Le mercredi 8 avril, devant une quarantaine de riverains, nous avons rendu compte de nos démarches. Monsieur le Maire a reçu une délégation de Coubron Environnement le 3 avril. Au cours de cet entretien Monsieur TORO nous a fait part de son opposition à ce projet dont il n’a eu connaissance que le 29 mars. En effet il s’agit d’une opération privée entre des propriétaires et un promoteur et la municipalité n’est informée dans ce cas que très tardivement ; toutefois Monsieur le Maire est intervenu pour que la Société ALILA arrête de prospecter auprès des propriétaires voisins. Le Premier Magistrat nous a indiqué que Monsieur le Préfet et Monsieur le Sous Préfet ont été informés de l’opposition de la municipalité à la construction de ces logements. Monsieur TORO ne signera pas le permis de construire, les infrastructures de la ville, notamment les écoles et le centre de loisirs ne permettant pas d’accueillir les enfants des 50 familles. Monsieur le Maire rencontre le promoteur le 3 avril à 11 h 30 et lui fera part de son opposition au projet ; il regardera le plan de masse, mais sans formuler d’observation ni de remarque.

Une délégation de Coubron Environnement a rencontré en début d’après midi le 3 avril Monsieur BOUTTAZ, Directeur Régional de la Société ALILA promoteur du projet. Ce responsable, sur notre demande, nous a annoncé qu’il n’achèterait plus d’autres propriétés sur ce secteur. Il nous a expliqué qu’au départ le projet comportait 15 logements mais que des riverains lui ont cédé des propriétés ce qui porte aujourd’hui le projet à 50 logements. La société ALILA achète des terrains, construit puis revend les constructions à des bailleurs. Le projet, selon notre interlocuteur, sera conforme au plan local d’urbanisme ( 9 m de haut, R + 1 + Combles) et respectera le coefficient d’occupation des sols (40% d’espaces verts et 60% de construction). L’étude comprend des logements conventionnés (30% de sociaux de 1ère catégorie, la répartition entre la 2ème et la 3ème est à définir et 5% pour les personnes handicapées).
L’attribution de ces logements : 20% pour la municipalité, 45% par les employeurs du bassin d’emploi du fait du financement de cette réalisation par le 1% patronal. Un projet du plan de masse nous est présenté ; il s’agit de la construction d’un seul bâtiment perpendiculaire à la rue de Courtry ; au nord de cette construction une voie et des parkings et au sud une zone de 8 m herbacée. Monsieur BOUTTAZ tient à nous préciser que ce projet peut être modifié.

Au cours de la réunion publique organisée par la municipalité, en plus des informations communiquées lors de notre rencontre, Monsieur le Maire a annoncé la mise en place d’une commission composée de 5 riverains, de la municipalité et de Coubron Environnement, commission qui rencontrera le promoteur la Société ALILA.

Ce groupe de travail doit rencontrer le promoteur le 7 mai prochain. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de ce dossier.


Le : 29/04/15

L'association vous informe du courrier adressé au
STIF concernant les trajets des bus sur notre commune

Vous pouvez le consulter en cliquant ICI

Bonne lecture à toutes et tous



Le : 29/04/15

L'association vous informe du courrier adressé à
Mr Le Maire concernant les besoins et conditions de transports sur notre commune

Vous pouvez le consulter en cliquant ICI

Bonne lecture à toutes et tous



Le : 29/04/15

L'association vous informe du courrier adressé à France Habitation

Vous pouvez le consulter en cliquant ICI

Bonne lecture à toutes et tous



Le : 29/04/15

Au mois de juillet 2013, le Groupe La Poste informait les détenteurs d’une boîte postale que ce service serait définitivement arrêté le 1er janvier 2014. A la même période une rumeur circulait dans notre ville laissant entendre la fermeture au public de notre Bureau de Poste tous les matins, excepté le samedi.



Face à cette situation, Patrick Verge et Gérard Munaut décidaient d’entamer un certain nombre de démarches auprès des différentes autorités concernées.
C’est ainsi qu’ils écrivaient à M. le Président Directeur Général du Groupe La Poste, à M. le Directeur Départemental de l’Enseigne La Poste de Bobigny et à M. le Sous-préfet du Raincy.
Dans ces correspondances ils sollicitaient des informations concernant la rumeur, insistant sur le fait que si celle-ci était avérée, ils n’hésiteraient pas à créer un Collectif qui regrouperait les associations de Coubron et tous les Coubronnais qui désirent conserver le Bureau de Poste ouvert tous les jours.
Dans le même temps ils contactaient les syndicats de la Poste et ils apprenaient qu’un projet de réorganisation des horaires d’ouverture de la Poste de Coubron -mais aussi de Vaujours et de Tremblay- était en négociation.
Cette réorganisation comprendrait aussi la fermeture de notre bureau de poste tous les matins, excepté le samedi.
Ces interlocuteurs syndicaux indiquaient que face à l’hostilité du personnel un préavis de grève illimité avait été déposé et qu’ils ne pouvaient accepter que Coubron soit le premier Bureau de Seine Saint Denis à fermer ne serait-ce que le matin, cette fermeture en laissant présager d’autres.
Une réponse qui n’en est pas une !
Patrick Verge et Gérard Munaut étaient contactés par le Directeur d’Établissement de la Poste de Tremblay qui a en charge Coubron ; au cours d’un entretien téléphonique ce dernier refusait de « confirmer la rumeur » s’inquiétant seulement de leurs « sources » tout en leur garantissant que M. le Conseiller Général Maire de Coubron serait le premier informé du résultat des négociations.
Patrick Verge et Gérard Munaut ne manquaient pas d’indiquer à cet interlocuteur qu’un Collectif était en préparation et qu’ils étaient prêts à lancer des actions pour sauvegarder le Bureau de Poste de Coubron.
Fort de tous ces éléments nos deux Coubronnais demandaient à être reçus par M. le Maire Conseiller Général de Coubron.
Au cours de cet entretien M. Coenne leur indiquait qu’une rencontre avec le Directeur d’Établissement de Tremblay était prévue, qu’il ignorait le projet de réorganisation des horaires d’ouverture du Bureau de Poste et qu’il refusait catégoriquement la fermeture tous les matins, sauf le Samedi.
Il en profitait pour leur annoncer que des travaux seraient réalisés afin de permettre l’accès aux handicapés et la création de deux logements au dessus du Bureau de Poste.




Changements d’horaires à la poste de Coubron



Quelques jours plus tard Patrick Verge et Gérard Munaut apprenaient de M. le Maire et des organisations syndicales que le projet de fermeture tous les matins (sauf le Samedi) était abandonné mais que des changements d’horaires d’ouverture de la Poste étaient à l’étude.
Malheureusement la Direction de la Poste, en catimini, a mis en place un nouveau projet : fermeture tous les lundis et modification des horaires.
Face à cette situation nos deux Coubronnais écrivaient à M. le Sous-préfet du Raincy, à M. le Directeur de la Poste de Seine-Saint-Denis et à M. le Maire, Conseiller Général de Coubron.
Dans le même temps ils sollicitaient la presse et deux articles dans le Journal Le Parisien étaient publiés.
M. le Maire Conseiller Général dans un courrier adressé à Patrick Verge et Gérard Munaut trouve que la fermeture le lundi est préjudiciable et dans un courrier adressé à M. le Directeur de la Poste il dénonce le fait que le Maire de Coubron n’ait pas été averti de cette fermeture.
Quant à la Direction de la Poste, elle indique qu’elle contactera ultérieurement nos deux Coubronnais.
De nouvelles actions vont se dérouler et nous ne manquerons pas de vous informer et de vous solliciter.

Le : 01/01/14